La Bourse ou la Poste ? Signez la pétition pour une poste publique

Les postiers et postières sont fier.e.s de leur métier. Mais ils et elles sont aussi en colère. L'explosion de la charge de travail est difficile à supporter, alors que les salaires ne suivent pas.

Nous voulons une poste publique respectueuse des travailleurs. Une poste au service des gens et non du profit.

Pour cela, il faut sortir bpost des griffes de la Bourse.

Besoin de personnel en suffisance

Qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, les facteurs apportent le courrier à bon port. Mais ils sont devenus des produits qu'on jette à la première occasion. Il est grand temps qu'on arrête avec la déshumanisation des travailleurs et qu’on engage du personnel en suffisance, avec des vrais contrats de travail, à durée indéterminée pour que le rythme de travail soit tenable.

Il faut revaloriser les salaires, pas les dividendes

Koen Van Gerven, patron de bpost, gagne 36 600 euros par mois et trouve que « les postiers doivent sortir de leur zone de confort ».

Maria, au centre de tri, gagne 1 400 euros par mois. Elle a le dos cassé, mais on lui ordonne de travailler toujours plus vite. Et la direction veut supprimer la prime annuelle de 900 euros pour augmenter les dividendes des actionnaires.

L'an dernier, plus de 200 millions sont partis en dividendes pour les actionnaires. Il faut qu'une partie de ces dividendes serve à revaloriser les salaires. Ce sont les postiers qui produisent ces richesses après tout.

Qui le gouvernement défend-il ?

Le ministre des Entreprises publiques, Alexander De Croo (Open VLD) et le patron Koen Van Gerven soutiennent la logique des actionnaires et de la Bourse : mettre les salaires et conditions de travail sous pression pour garantir les profits.

Ce n'est pas la société qu'on veut.

Nous voulons une poste publique. Une poste

  • respectueuse des travailleurs
  • au service des gens et non du profit
  • qui maintien un véritable service universel, c’est-à-dire le passage chaque jour du facteur sur tout le territoire.

La première étape pour y arriver est de faire sortir bpost des griffes de la Bourse.

Cette action a déjà été signée par 2.266 personnes.

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Quand vous signez cette pétition, vous êtes d'accord que le PTB garde vos données afin de vous tenir au courant des positions et des activités du PTB selon vos centres d'intérêts. Vous avez le droit de les réclamer et de les faire modifier ou effacer, par mail ou par courrier postal à ptb@ptb.be ou PTB, Boulevard M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles. Vous pouvez porter plainte à la Commission vie privée si vous estimez que nous traitons vos données de façon incorrecte. En savoir plus sur la politique de confidentialité du PTB : www.ptb.be/politique-confidentialité.

Montrer 4 réactions

  • Christophe Revesz
    a signé 2019-02-21 10:16:17 +0100
  • Vincent Groleau
    a signé 2019-02-02 17:58:35 +0100
  • Alain Bouvy
    a signé 2019-01-25 18:03:32 +0100
  • Yves Malisse
    a signé 2019-01-19 16:37:22 +0100

Gardons le contact