Grève générale du 9 novembre : le PTB appelle le ministre Dermagne à ne pas signer d’Arrêté royal de blocage salarial

.

Suite à l’échec des négociations entre interlocuteurs sociaux et à la veille de la grève générale du 9 novembre 2022, le PTB appelle le ministre de l’Emploi, Pierre-Yves Dermagne (PS), à ne pas signer d’Arrêté royal de blocage salarial. « Pour une fois, nous demandons au ministre de l’Emploi de ne rien faire. Il peut sauver son honneur d’homme de gauche en ne signant pas un Arrêté royal qui interdirait les augmentations salariale supérieure à 0 % », explique Raoul Hedebouw, président du PTB.

Il poursuit : « La classe travailleuse du pays n’acceptera pas un nouveau blocage salarial et elle a raison. Ces derniers mois, des marges bénéficiaires record ont été accumulées par les grandes entreprises, comme l’a révélé la Banque nationale. Pourquoi ne pourrait-on pas avoir la liberté de négocier des augmentations là où des profits sont réalisés ? »

Pour le parti de gauche authentique, il faut changer de logique : « Il faut bloquer les prix, pas les salaires, défend Raoul Hedebouw. Le problème aujourd’hui, pour beaucoup de petits indépendants et entreprises, c’est l’explosion des prix de l’énergie. C’est là qu’est le moteur de l’augmentation de l’inflation. Alors que, dans plusieurs pays européens, comme en France, les prix sont bloqués, le gouvernement ici se contente de chèques. Ce sont eux qui sont en train de casser l’économie. »

Et le président du PTB de dénoncer l’attitude du gouvernement et du patronat : « L’empressement de la Vivaldi et du grand patronat à vouloir bloquer les salaires est inversement proportionnel à l’immobilisme du même gouvernement et à la passivité des organisations patronales dans le dossier du blocage des prix de l’énergie. »

Le PTB marquera demain tout son soutien aux grévistes en rendant des visites de solidarité aux centaines de piquets et actions qui se tiendront à travers tout le pays.