Travailler dans les soins de santé est un grand investissement physique et humain. Être flexible demande également beaucoup d’énergie. Et avec le manque de bras, il faut toujours faire plus avec moins.

Les réformes des pensions du gouvernement nous obligent maintenant à travailler jusqu’à 63 ans minimum. Ce n’est pas tenable. Nous voulons un droit au repos et au temps libre après une carrière bien remplie.

Signez pour un droit à la prépension dès 58 ans, sans disponibilité sur le marché du travail. Un vrai droit au repos pour toutes celles et ceux qui en ont besoin, sans être rappelé par l’ONEM ou par Actiris.

Déjà 4.070 signatures. Ensemble, visons les 5.000!

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.