Inondations : avertissement négligés, barrages mal gérés, une partie de la catastrophe aurait-elle pu être évitée?

Fatalité ou mauvaise gestion de crise ? Lorsque l'ampleur de la catastrophe est apparue clairement, les premières réactions politiques ont été surprenantes. Lors de la séance plénière du Parlement fédéral du lundi 19 juillet, la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden a déclaré : "Madame la Présidente, chers collègues, personne n'aurait pu prédire cette catastrophe naturelle et personne n'aurait pu l'empêcher." Aucune des deux déclarations du ministre n'est totalement vraie. D'une part, des avertissements très clairs ont été transmis aux autorités publiques sans qu'ils en tiennent compte et d'autre part la mauvaise gestion des barrages ont eût des effets dévastateurs.

Le PTB demande la mise en place d’un « congé calamité » pour les victimes des inondations

Les événements dévastateurs de ces derniers jours ont bouleversé la vie de milliers de citoyens. Face à l’ampleur des dégâts, les travailleurs et travailleuses se mettent tant bien que mal au boulot pour remettre leurs biens en état. Mais, alors que certaines caves ne sont toujours pas vidées, certaines personnes doivent retourner au travail. Une situation ingérable. Le PTB demande la mise en place immédiate d’un « congé calamité » et appelle le gouvernement à l’introduire en urgence à travers un Arrêté royal.

Pourquoi le changement climatique est à l’origine de phénomènes météorologiques extrêmes (et comment y remédier)

Les inondations dévastatrices auxquelles nous avons assisté dans notre pays ont été causées par des précipitations extrêmes. En deux jours, l’Est et le Centre du pays ont reçu autant de précipitations qu’en un mois, voire plus. Malchance ?​ Un phénomène qui ne nous arrive que tous les cent ans ? Analyse.

Pas de commission « inondations » au Parlement Wallon : pourquoi refuser d'apporter des réponses aux questions des citoyens ?

Le groupe PTB au Parlement wallon a fait une demande pour obtenir la tenue d'une commission extraordinaire « Climat » de façon à interroger le ministre wallon du climat et de la mobilité Philippe Henry (Ecolo) sur plusieurs éléments liés aux inondations qui ont frappé la Wallonie. « De manière incompréhensible, le PS, le MR, Ecolo et même le cdH ont refusé cette proposition et reportent les discussions éventuelles à la fin du mois d'août, explique Germain Mugemangango, chef de file du PTB au Parlement Wallon. »

Inondations : le PTB se pose des questions sur l’organisation des barrages wallons

Beaucoup de questions se posent suite aux inondations historiques de cette semaine. « Le bilan n’est pas encore définitif, mais on parle déjà d’au moins 28 morts. Il y a certaines questions qui méritent des réponses. Notamment au niveau des barrages et donc au ministre wallon Philippe Henry (Écolo) », observe Germain Mugemangango, chef de groupe pour le PTB au Parlement wallon. 

Suivez le PTB