Des documents le prouvent : Maggie De Block ignore depuis des années les conseils des experts sur l'approvisionnement stratégique en masques

Photo Solidaire, Bruno Bauwens.

Le PTB a pu mettre la main sur des documents qui montrent que la ministre de la Santé, Maggie De Block, était bien consciente de l'importance d'une réserve stratégique de masques de protection. Les experts ont déjà averti le gouvernement en 2009 que l'offre de masques dans notre pays était « insuffisante » et que « d’un point de vue éthique, il semble en effet inacceptable d’économiser ces dépenses ». Pendant dix ans, les différents gouvernements n'ont rien fait. Pire encore : en 2018, le ministre De Block a décidé de détruire 6 millions de masques de haute qualité (FFP2) et de ne pas les remplacer.

Sofie Merckx.Le PTB met à jour des documents officiels montrant que le gouvernement fédéral était en train de constituer une réserve stratégique de 38 millions de masques en 2006. « Cela a été fait sur les conseils de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), afin de préparer notre pays à l'éventuelle apparition d'une pandémie de grippe, explique Sofie Merckx, députée fédérale et spécialiste santé du PTB. Cependant, les masques réservés au personnel de santé ont une durée de vie maximale d'environ cinq ans et doivent donc être remplacés régulièrement. Cela s'est produit au moins une fois, en 2009, au moment de l'épidémie de grippe porcine. Mais, par la suite, les différents gouvernements n'ont pas renouvelé la réserve stratégique. »

Les gouvernements Leterme II (démocrates-chrétiens, libéraux, PS), Di Rupo (sociaux-démocrates, libéraux, démocrates-chrétiens), Michel I (libéraux, N-VA, CD&V) et Michel II (libéraux, CD&V) ont tous successivement ignoré les conseils des experts et n'ont pas constitué un stock suffisant de masques de protection. « Ces différents gouvernements ont fait preuve de négligence coupable, dénonce Sofie Merckx. Nous en subissons maintenant les conséquences. Les prestataires de soins de santé manquent de masques de qualité. Et les professions dans lesquels des contacts sont inévitables, comme les vendeurs, les facteurs, les chauffeurs de bus et le nettoyage, sont à court de masques chirurgicaux. »

Les chiffres cités dans les documents ne laissent aucun doute. « Le plan de lutte contre la pandémie que notre pays élabore en 2006 est limpide : nous avons besoin d'une réserve stratégique de 38 millions de masques, dont 6 millions de masques haute performance type FFP2, spécifiquement réservés au personnel de santé, poursuit Sofie Merckx. Trois ans plus tard, en 2009, le gouvernement fédéral reçoit un autre avis officiel à ce sujet, lui demandant d'augmenter sensiblement ce stock. Mais cela n’a pas lieu. Ni sous Leterme II, ni sous Di Rupo, ni sous Michel I, ni sous Michel II. L'avis de 2009 indique pourtant littéralement que "d’un point de vue éthique, il semble en effet inacceptable d’économiser ces dépenses". Pourtant, ces économies ont eu lieu, et la ministre De Block a décidé de détruire les masques disponibles sans renouveler la réserve stratégique. »

« Une fois la pandémie terminée, en tant que députée, je demanderai qu'une commission d'enquête parlementaire soit mise en place pour enquêter de manière approfondie sur cette question », conclut Sofie Merckx.


Montrer 6 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • magy diris
    a commenté 2020-04-30 03:13:39 +0200
    Quand va t on arrêter d’acheter des millions de masques à la Chine qui de plus sont non .
    Quand allons nous nous décidez à vivre et envisagez le commerce, l’industrie, la production, en du local made in Belgique ? On a de très bons ingénieurs et chercheurs, des fabriques et usines qui ne demanderaient que cela.
    La matière première, il faut s’y remettre à la fabriquer ici.
    Arrêtons un peu de faire en masse de l’importation de la Chine tout ça parce que la main d’œuvre est sous payée et non respect des droits fondamentaux universelles, mais on préfère fermé les yeux pour payer moins et avoir de la m…. à jeter, de toute façon, donc perte . Ces importations en masse des pays à dictature et dont le peuple est pauvre et leur gouvernement riche, entraînent le chômage en Belgique et les faillites. De plus leurs marchandises sont très souvent peu conformes à la réglementation et normes de sécurité.
    Par cet afflux de toute L’Europe vers de l’importation de ce type, n’entraîne que une plus grande injustice et abus de ces peuples qui sont obligés de bosser jour et nuit pour un salaire de misère, des conditions de vie déplorables du peuple gouverné par une dictature. Nous on ferme les yeux et les oreilles comme le petit singe africain, juste pour le profit. L’Europe n’est plus trop à l’unisson, alors espérons que cela revienne ou elle ne sert plus à rien l’Europe.
  • magy diris
    a commenté 2020-04-30 02:42:54 +0200
    Je suis désolée pour elle, ce qui n’est pas le cas pour nous, mais Madame De Block doit prendre ses distances d’au moins quelques kilomètres avec la politique.
    Déjà à la base elle ne semble pas motivée et le peu qu’elle fait tourne en catastrophe.
    Que peu de solidarité et chaleur humaine.
    On entend plus dans sa bouche : “cela demande beaucoup d’argent” que le mot : “la santé de nos concitoyens avant tout”.
    Démissionner svp madame De Block et sans parachute.
  • jacques chantraine
    a commenté 2020-04-03 19:41:04 +0200
    une commission d’enquête , au frais du contribuable , pour finalement arriver au résultat qu’aucun n’assume sa responsabilité et qu’ils sont, tous, excuser. Dans un autre registe, en iceland,pour la faillite des banques, les dirigeants sont condamnés à la prison…ne faudrait il pas prendre exemple sur ce pays pour en faire de même avec nos mandataires si ils ne prêtent pas assistance à personne en danger ?
  • jacques chantraine
    a commenté 2020-04-03 19:40:55 +0200
    une commission d’enquête , au frais du contribuable , pour finalement arriver au résultat qu’aucun n’assume sa responsabilité et qu’ils sont, tous, excuser. Dans un autre registe, en iceland,pour la faillite des banques, les dirigeants sont condamnés à la prison…ne faudrait il pas prendre exemple sur ce pays pour en faire de même avec nos mandataires si ils ne prêtent pas assistance à personne en danger ?
  • jacques chantraine
    a commenté 2020-04-03 19:40:55 +0200
    une commission d’enquête , au frais du contribuable , pour finalement arriver au résultat qu’aucun n’assume sa responsabilité et qu’ils sont, tous, excuser. Dans un autre registe, en iceland,pour la faillite des banques, les dirigeants sont condamnés à la prison…ne faudrait il pas prendre exemple sur ce pays pour en faire de même avec nos mandataires si ils ne prêtent pas assistance à personne en danger ?
  • fernand soupart
    a commenté 2020-03-25 17:05:02 +0100
    désoler mais pour moi s et une faute trés trés grave de la ministre il faut demander sa démission aprés la crise du coronavirus , moi sachant qui etant ministre de la sante je dirait je veut un rapport et inventaire de tous les truc sanitaire , masque ,combinaison , et etc , meme si il avait pas eu de pendemie je l aurait fait meme si les masque son périmer ,j en aurait recommende en quantite suffisant et veuillez au bon stock au cas ou , et ici on et obliger de commander a la vas vite désoler mais pour moi il devrait avoir des masque en suffisance meme pour les particuler , pour moi j aurait fait un stocke de 100000 million de masque et matériel medicale , ici ben rien je trouve cela honteux de la par de la ministre , de plus elle aurait du enticiper bien a l avance sachant que il avait déjà une crise en chine et on sait que generalement sa voyage partout , mon on a rien fait meme pas de controle au aéroport et autre , maintemant voila le résultat

Suivez le PTB