Photo Kerry Lannert / Flickr

Coca-Cola Belgique a annoncé vouloir fermer en 2020 les centres de distribution de Hasselt et Heppignies. 132 emplois sont menacés. Pour le PTB, c’est inacceptable. Le service d'études du parti de gauche a découvert que Coca-Cola se montre généreux avec ses actionnaires... Et que l'État Belge se montre très généreux avec le géant des boissons gazeuses.

En 2017, Coca-Cola Belgique a reçu 86 956 976 d’euros de cadeaux fiscaux sur l'impôt des sociétés (page 28 des comptes annuels) et a distribué 65 millions d’euros en dividendes (et même 267 millions d’euros en 2016 ; voir page 8).

« Le fait qu'une multinationale comme Coca-Cola détruise des emplois tout en faisant autant de profits, en distribuant autant de dividendes et en ayant reçu 87 millions d’euros de cadeaux fiscaux est inacceptable, dénonce Marco Van Hees, député fédéral du PTB. Il faut interdire les licenciements dans les entreprises qui réalisent de tels bénéfices. »

D’autant plus que ce n'est pas la première fois que Coca-Cola détruit des emplois dans notre pays. En 2015, 122 emplois ont dû être supprimés sur l’implantation de Zwijnaarde. L’année précédente, l'entreprise avait bénéficié d'un allègement fiscal de 38 millions d'euros, précisément pour créer des emplois.


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Nous avons besoin de votre soutien