Jusqu’à plusieurs milliers d’euros de supplément d’impôt. C’est la mauvaise surprise que reçoivent de nombreux travailleurs et travailleuses qui ont été touchés par le chômage Corona à cause de la crise. Une double peine pour celles et ceux qui ont déjà perdu une partie de leurs revenus durant ces mois difficiles.

Et tout ça, à cause d’une mauvaise décision du gouvernement. Évidemment, c’est facile pour tous ces ministres qui gagnent 10 000 euros par mois et n’ont rien perdu de leur salaire durant la crise.

Les partis de la Vivaldi doivent revoir cette décision. Il suffit que le chômage corona soit imposé distinctement des autres revenus et à un taux diminué. C’est déjà le cas pour le droit passerelle des indépendants. Comme ça, personne ne devra payer ce supplément d’impôt. Le PTB a déposé une proposition de loi* dans ce sens.

Signez ici pour la soutenir.


Vous êtes concerné·e ? Rejoignez le groupe Facebook ZERO supplément d'impôt suite au chômage corona ! et racontez votre histoire

ou envoyez-nous directement votre témoignage par Messenger ou par mail.


*à lire ici.

Déjà 5.188 signatures. Ensemble, visons les 10.000!

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Suivez le PTB