Photo Hainaut.be

Le PTB conteste le retrait de son élu à Boussu

Le PTB devrait compter un élu provincial supplémentaire à Boussu. Annoncé le 14 octobre au soir, celui-ci a été retiré le lendemain, au profit du PS. Le PTB conteste ce retrait, basé sur une mauvaise interprétation de la loi par le Bureau d’arrondissement de Mons, et compte introduire un recours.

Le 14 octobre, le PTB obtenait 11 élus dans les conseils provinciaux wallons. Une belle percée pour le parti de gauche, qui compte y exercer une fonction de contrôle. Le lendemain, cependant, l’élu du district de Boussu, Luciano Ferrarini, est retiré au profit du PS. Une décision que conteste le PTB. « Ce retrait vient d’une mauvais interprétation de la loi par le Bureau d’arrondissement de Mons, explique Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB. La Région wallonne nous avait correctement attribué un élu le soir des élections. Mais la décision erronée du juge du Bureau d’arrondissement, tombée le lendemain, prime malheureusement. »

Que dit la loi ? Les conseillers provinciaux sont élus en deux étapes : directe et indirecte. Or le Bureau d’arrondissement de Mons a refusé au PTB la participation au second tour de l’élection, sous prétexte que ce parti n’avait pas fait de déclaration d’apparentement. « Ne pas faire d’apparentement ne prive en aucun cas de participer au second tour de désignation des élus provinciaux, poursuit Germain Mugemangango. Le Code de la Démocratie Locale est clair sur ce point. On y lit noir sur blanc que les listes qui ne se présentent que dans un seul district de l'arrondissement - c’est-à-dire sans apparentement - participent également à la répartition des sièges indirects (CDLD, art. L4145-18. § 1er). Nous ne comptons évidemment pas rester les bras croisés et préparons un recours. »

Le PTB dénonce par ailleurs une manœuvre politique du PS, qui veut se servir de cette erreur d’interprétation pour enlever d’autres sièges au PTB. « Sautant sur l’occasion, le PS a demandé un recalcul, sur la mauvaise base, dans tous les autres arrondissements pour faire perdre des sièges au PTB. Nous dénonçons cette tentative d’enlever des élus au PTB », déclare Germain Mugemangano. Et de conclure : « Notre recours pour récupérer notre élu à Boussu sera déposé devant le Conseil Provincial, comme prévu par la loi. Nous espérons que les élus, qui sont malheureusement juges et parties, respecteront la loi ».

Étiquettes

Ajouter un commentaire

You must have Javascript enabled to use this form.